Ma bonne copine M. à laquelle je demandais si l'homme rencontré au cours de ma nuit d'ivresse était libre ou pas, m'a répondu : deuxième mariage, mais vu que c'est une jungle, si tu as envie, fonce! J'ai adoré l'idée de la jungle. Endroit mythique, dans lequel la vie pullule avec une telle profusion qu'elle en devient périlleuse voire mortelle.....

J'ai eu une assez longue conversation avec cet homme, dont j'ai à peu près tout oublié... Sauf l'essentiel, c'est à dire l'impression globale qui s'en dégage. De lui, j'ai retenu une sorte de puissance assurée, et certains détails physiques, comme la manière dont l'on distingue légèrement sa langue lorsqu'il parle, ses lèvres, et son nez. Comme vous le savez si vous avez lu quelques notes, je suis une grande grande rêveuse, j'adore me raconter tout un tas d'histoires, et surtout j'adore imaginer qui sont les personnes que je croise dans ma vie. En fait, ce qui m'attire chez un homme, c'est son mystère, c'est pourquoi je suis particulièrement attirée par les silencieux, les ténébreux. Méme si mon mari n'était pas dans cette catégorie. Mais il abritait une énigme qui est certainement le fondement de l'amour que je lui portais, et qui, également, en signa la fin.

Alors en ce moment, lorsque j'échappe à mon chef, à mon équipe, à mes agences, à la paperasserie quotidienne, je pense à cette personne. J'ai une envie de dingue de l'embrasser. Je sais qu'il consulte mon profil linkedin tous les jours depuis notre rencontre, c'est comme cela que j'ai su qui il était, ce qu'il faisait. Son métier est parfait pour alimenter mes rêveries débordantes et il sera un chapître au moins de mon livre. Je me demande pourquoi il regarde mon profil, je me demande s'il lit mon parcours professionnel, s'il s'étonne de ce qu'il y voit, ou s'il regarde ma photo, en se demandant si je lui plais. Nous nous sommes échangés quelques mots, presque rien, j'ai adoré ce qu'il m'a dit. C'était drole et gentil. Nous nous embrassons à la fin.

Alors oui, je pourrais tenter d'entrer dans la jungle, mais en fait non. Je me connais, et je le connais, et je sais très bien ce qui se passera une fois que nous y serons. Je resiste à tout sauf la tentation disait Wilde. Mais avec cet homme là, je veux tout ou rien. Ce sera donc rien.