La vie à côté de soi

03 avril 2015

What a difference a day makes ?

6.00 : première sonnerie de mon i-phone. J'ai dormi 9h00 et j'ai l'impression d'avoir fzit une nuit blanche. C'est mal barré. 6h01 : pas de sms du connard. J'appuie sur répéter. 6h02 : je m'énerve 30 s'. Je me rendors. 6h08: ça resonne. J'ai dormi avec mon cachemire Zadig et Voltaire. J'ai trop chaud. Je suis claquée. 6h15: je sais plus où j'en suis dans mes sonneries ni quel jour on est. Je regarde mon fb et mon linkedin. Ras. 6h16: un ronflement me surprend. Il ne peut venir que de moi. J'ai grave les boules. Et putain j'ai rdv... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 23:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

01 décembre 2014

Le vilain petit homme

Je n'aime pas penser qu'il me lit. Je n'aime pas penser que nous avons un espace commun, un endroit pour moi précieux dans lequel il impose sa présence de petit gnome maléfique, prêt à se saisir de mes faiblesses, à me moquer, en se peignant d´or. Je n´aime pas le savoir, je n'aime pas le connaître.   
Posté par CarolineMF à 21:05 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
01 décembre 2014

Un fantasme

C'est ce que je donne à être. Non pas au sens sexuel du terme. Au sens d'être pensée sans être vécue. C'est le dénominateur commun de l'ensemble de mes relations amoureuses. Les hommes me pensent, me disent, me rêvent, mais ils ne vont pas plus loin. J'en déduis que je les tiens à distance, que je me complais dans cet état de rêverie, que je suis incapable d'autre chose.  J'en déduis que j'ai peur de la réalité, de la banalité, du quotidien. J'en déduis que mon image de la femme et de moi-même est terrifiante, que je suis... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 00:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
30 novembre 2014

Cesser

Psychanalitiquement, j'y entrevois fesser.... Je n'écris plus, je ne parle plus, je concentre mon énergie sur l'essentiel. Continuer à travailler, continuer d'être mère, tenter de renouer avec la lecture.  Je voudrais cesser cette histoire. Je voudrais décrêter de sa fin. Je voudrais être mon propre dictateur. Je voudrais gouverner mes émotions, mes sentiments, mes inclinaisons, mes tendances, mes tropismes. Je retrouve dans ce verbe le nom que j'adoptai en devenant femme de.  Je lutte, sans cesse, et je perds chaque... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 23:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 août 2014

Je suis lente.

Je suis lente en amour. Et encore plus en desamour. Je passe beaucoup de temps à observer. Je suis souvent subjuguée. Par un rien qui devient tout. Par ses yeux rieurs qui se plissent. Par ses rides saillantes, juste au coin des yeux. Par une phrase. Par une lumière qui devient douce.  Je suis lente en amour. Je réclame de la douceur. je me laisse envoûter par des mots, par des éclairs, par des éclats. Je suis lente en desamour. Je rejoue les scènes, au fil de mes pensées, de mes égarements, des éclats passés, des vies à venir. ... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 22:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juillet 2014

La poésie

Je regarde le monde qui m'entoure avec poésie. J'observe ma fille grandir avec contemplation. Souvent je m'interroge sur le sens de mon existence, son intérêt, sa vacuité. Et puis, parfois, par la grâce de l'art, tout prend forme, tout fait sens, tout s'assemble avec la légéreté des évidences. Hier, j'ai regardé le Gamin au Vélo des frères Dardenne. Et au-delà de l'humanité époustouflante de ce film, un espace immense s'est soudainement ouvert. La magie de l'art, l'intensité de la création. Cet accès soudain et intense à... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 22:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juillet 2014

A quoi reconnaît-on que l'on est amoureux ?

"C'est très simple. Quand on commence à agir contre son intérêt. " L'Amour en Fuite. Lorsque je la retrouverai vendredi, est-ce de cela dont je parlerai? De l'influence de la Nouvelle Vague sur mes amours, sur mes émotions? Ou, plus prosaiquement, plus justement, me contenterai-je d'une description chirurgicale de ce qu'aimer veut dire? Ou encore, peut-être aurais-je ce vendredi le courage d'affronter le spectre de l'impuissance, du desamour, de l'anamour ? De me confronter à ma réalité, celle de l'abandon, encore,... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 22:29 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 juillet 2014

Se séparer

Je déteste les séparations. Comme tout le monde je suppose. Je n'y arrive pas. J'altermoie. Je pars, je reviens, je pars à nouveau, et je recommence encore. Au final, j'entame la beauté de ce qui fut, mais j'imagine que c'est nécessaire, cette destruction.  Je l'ai revu. Je sais que notre histoire est finie. Je le savais avant de le revoir. J'ai prétendu. J'ai fait semblant d'y croire, j'avais envie d'y croire. Il me touche. C'est d'ailleurs amusant que j'emploie ce verbe.  C.est triste. Je suis triste. Encore je m'impose... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 00:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 juin 2014

Faner

J'aime les phonémès de ce verbe à la douce prononciation. J'aime la contradiction qui surgit entre la douceur du mot dans la bouche et la tristesse qu'il induit dans sa signification. Faner est un verbe plein d'évocations mélancoliques, il dit le temps qui passe, le temps révolu de la splendeur, de la chatoyance. Il appelle la mémoire, le souvenir, c'est un verbe de soupirs, mais avec un sourire, une étincelle dans les yeux, vestiges d'une période qui fut belle, lumineuse, éclatante. Ne fanent que la flamboyance et la beauté. Faner,... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 22:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 juin 2014

Je crois ....

.... Qu'il faut arrêter les séries américaines ! Ça rend con...
Posté par CarolineMF à 23:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]