6.00 : première sonnerie de mon i-phone. J'ai dormi 9h00 et j'ai l'impression d'avoir fzit une nuit blanche. C'est mal barré.

6h01 : pas de sms du connard. J'appuie sur répéter.

6h02 : je m'énerve 30 s'. Je me rendors.

6h08: ça resonne. J'ai dormi avec mon cachemire Zadig et Voltaire. J'ai trop chaud. Je suis claquée.

6h15: je sais plus où j'en suis dans mes sonneries ni quel jour on est. Je regarde mon fb et mon linkedin. Ras.

6h16: un ronflement me surprend. Il ne peut venir que de moi. J'ai grave les boules. Et putain j'ai rdv avec mes deux pdg à 8h00.

6h31 : ça sonne depuis 6 mns. J'ai plus d'option. Je me lève. Il me reste une clope. J'hésite 15 secondes. J'avais arrêté mais j'ai revu le connard.... J'ai eu une bonne excuse por reprendre. Je me demande si je ne l'ai pas revu que pour ça ...

 

6h32: Nespresso et clope. 

 

6h40: sous une douche à 40. J'ai 20 mns pour avoir l'air normale. Je vais pas y arriver.

 

6h45 : J'hésite quant à ma coiffure. En l'air ou plaqué ? Plaqué, j'ai une petite chance d'avoir l'air normale.

7h00 : j'ai plus de touche éclat saint-laurent. C'est pas surmontable. Je mets mon smok'et ma chemise à jabots. Et mes talons de 12 achetés avec on sait qui à NYC. J'ai l'air d'une pute androgyne. Parfait.

 

7h02: je sais plus où j'ai garé ma caisse. J'étais bourrée. 

 

7h04 : j'ai mal aux pieds.

7h05 : ma fille m'envoie des stickers love love par sms. Je suis happy !

 

7h06: here is my caisse. 

7h06' 30 : j'ai plus que 10 kms au compteur. 

7h07 : je veux un mec putain !!!!!

7h13 : Suis chez fucking Total et il'faut payer avant de faire le plein. Heureusement c'est le début du mois.

7h20: encore un attentat.

7h21 : mais qu'est ce que je fous de ma vie bordel???

7h40 : je fais un sms à 110 km/h. Je crois que j'ai envie de mourir.

7h55: je suis au bureau. Café, café, café.

8h00 : un des pdg me regarde. J'ai les yeux qui pleurent. Normal c'est le Printemps. Il suggère une émotion. Je dénie. Trop ???

 

8h15 : on me demande mon avis. Je le donne. Rafale #1.

8h20 : on ne me demande pas mon avis. je le donne. Rafale #2

8h30 : J'intègre mes données inconscientes. J'ai envie d'être virée.

8h32 : J'intègre ma réalité. Je peux pas être virée. J'ai une fille à élever toute seule. J'ai pas un copec. Je passe en respiration ventrale. 

8h42: je suis zen. Même si on me demande mon avis je ne le donnerai pas.

8h44 : mon assistante passe 3 fois devant le bureau. Je réalise que j'ai encore attiré une dingue. J'ai peur. Je regarde mon tél. Pas de sms.

8h47: l'effet yoga est parti. Je leur dis ce que je pense. Ils ont peur. Moi aussi. Je réclame un café.

9h00 : meeting over. Ras sur mon i-phone. J'hésite entre tuer quelqu'un et fumer. J'opte pour le long suicide.

 

9h05 : je reçois mon programme pour Berlin. Suis la seule à être seule. J'allume une clope dans mon bureau. Je réfléchis au bobard que je vais pondre pour justifier ma solitude.... La réalité est injouable.

 

19h00 : ma soeur m'appelle. Elle pense que notre mère est gravement dépressive. Sans blague ???

19h05  : j'ouvre une bouteille. 

20h00 : je stalke l'instagram de Mme Gnangnatissime. Elle poste des photos de ses pieds dans une Jag.... Je suis consternée. Il like. Je suis effondrée.

20h01 : je stalke ses SoMe. Il était avec elle aux Bains en Jag... Je me sers un 4 eme verre. Je suis atterrée. Ca a l'air chiantissime. Je suis jouasse. 

20h03 : Nova est à chier. Je passe sur Radio Classique. Je me dis que je suis oh so vieille .... Je pense à mon'prof de yoga et je réalise que je fais exactement l'inverse de ses recommandations. Je recommence la respiration ventrale. 

20h05 : je me dis que la clope c'est mieux pour réguler sa respiration. J'écoute Bach et je prends mon cahier de notes. Dehors il pleut. Ca donne un aspect scintillant à Paris. Je me sers un thé. Je pense à ma vie, à ma fille, à mes amis, à ceux qui sont venus et partis. Je suis infiniment heureuse.