01 juin 2014

L'orgueuil

Qualité dont on dit trop souvent qu'il est un défaut. L'orgueuil me maintient à flot lorsque j'ai envie de couler. L'orgueuil me permet de conserver un minimum d'amour propre, il m'a expulsé de mon destin, m'a rendu aussi belle que je peux l'être, cet orgueil souverain qui parfois m'empêche, je ne le regrette finalement jamais, car il définit celle que je suis, celle que je vais devenir. C'est mal me lire que de me penser snob et arrogante, je ne suis qu'orgueuilleuse, je ne me laisse pas piétiner par la vie, par les autres, je me... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 01:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 mai 2014

Ecrire

Besoin impérieux. Descente à l'intérieur de soi, visite de l'âme, les mains dans les entrailles. Aide à la compréhension, au dessin, ou au moins à l'esquisse de qui nous sommes.
Posté par CarolineMF à 16:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2014

Elles

Elles sont encore là, mes belles, mes merveilleuses amies. En bloc, de front, pour me protéger de ma tristesse infinie. Elles me chuchotent des mots doux, elles veulent du mal à la source de mes maux, elles me disent ce que l'on dit dans ces moments là, que c'est un salaud, qu'il ne me mérite pas. Elles me donnent sans contrepartie, elles ne m'aiment pas trop, elles m'aiment et me le prouvent à chaque instant.
Posté par CarolineMF à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 mai 2014

Trop

J'ai découvert dans ma chute quelque chose d'important, quelque chose de majeur. J'ai compris m'être trompée, longtemps, sur certains éléments fondamentaux de ma vie. Je pense que l'une des bifurcations dans ma construction ne vient pas de l'abandon, dont j'ai certes souffert, mais du surinvestissement dont je fus et continue à être l'objet. J'ai été la préférée de ma mère, de ma nourrice, de ma belle-mère. J'ai été démesurément aimée. Quelle narcissisme me direz-vous ! Mais je ne crois pas. Cela fait partie de celle que je suis, une... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 22:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 mai 2014

Se perdre

Il paraît qu'il faut parfois se perdre pour se retrouver. C'est souvent ma technique pour oublier ma tristesse. Je me perds, je me noie, je me dilue. Je me laisse tomber aussi bas que possible pour tenter de remonter, pour refaire surface. Comme une ado, comme une enfant en crise qui casse tout et constate ensuite, apeurée, l'étendue des dégâts. Je constate depuis samedi, l'étendue des dégâts provoquée en moi, par moi.
Posté par CarolineMF à 12:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
26 mai 2014

Manque

C'est un état. Qui vous gouverne par conséquent. État affreux qui me torture depuis des jours et des nuits, sans relâche. État de souffrance extrême qui s'impose pourtant, pour venir à bout de quelque chose, de quelqu'un dont il faut se séparer. État qui ne disparaît qu'avec le temps. État qui provoque des séquelles. 
Posté par CarolineMF à 03:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 mai 2014

Lasse

Je le suis tant que je suis mal habillée. Sur mon échelle de Richter, cela équivaut à un séisme de magnitude 10.
Posté par CarolineMF à 15:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 mai 2014

Encore

Je vous ai quittés sans un mot, sans un regard, mais pas sans une pensée. Je vous ai quittés avec l'illusion du devenir heureux. Je reviens vers vous en espérant que vos bras s'ouvriront, prêts à m'accueillir, une fois encore, prêts à m'enlacer et me protéger. Ce soir, je vous demande de la tendresse, de la bienveillance, ce soir, je voudrais être aimée. J'ai fui cet endroit qui était le mien, qui était le nôtre, en raison de mon extraordinaire porosité. Cette incroyable faculté à me laisser envahir par l'autre, ce besoin qui est le... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 20:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2013

Pourquoi l'amour enlève-t-il la légéreté?

Ben ouais merde, c'est quoi ce bordel ??? C'est tout le temps la même chose hypra gonflante qui m'arrive et qui, apparemment, ne m'est pas reservée, l'amour m'enlève ma pourtant légendaire légéreté. Et c'est un drame. Je n'en prends conscience que ce soir, c'est grave.... Depuis 2 mois j'aime. J'aime passionnément je crois. En tout cas, j'aime à nouveau un homme forcèment merveilleux, mais bien-sûr, c'est tellement compliqué que vous pourriez croire à une blague!!!! Il vit à Pekin pour commencer, nous nous sommes rencontrés à... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 23:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 décembre 2013

L'amour, c'est l'infini à portée des caniches. Céline

Il est très loin d'être mon auteur favori, parce que sur le fond et sur lz forme, il me donne la nausée... Son ryhtme m'éprouve, sa pensée me déprime. Mais tout de même, au moment où je me sens tomber dans les limbes de l'amour, sa citation, répétée en boucle comme unnmantra par mon pére resurgit.... Oui, il y a cette part en moi qui reste persuadée, malgré tout, c'est à dire malgré les pleurs et les enthousiasmes, malgré les certitudes et les affres, que l'amour est ce que l'on s'invente pour rendre nos vies supportables.....
Posté par CarolineMF à 23:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]