"C'est très simple. Quand on commence à agir contre son intérêt. " L'Amour en Fuite.

Lorsque je la retrouverai vendredi, est-ce de cela dont je parlerai? De l'influence de la Nouvelle Vague sur mes amours, sur mes émotions? Ou, plus prosaiquement, plus justement, me contenterai-je d'une description chirurgicale de ce qu'aimer veut dire? Ou encore, peut-être aurais-je ce vendredi le courage d'affronter le spectre de l'impuissance, du desamour, de l'anamour ? De me confronter à ma réalité, celle de l'abandon, encore,  sempiternellement répété. Aurais-je le courage de soulever que mes pires craintes ne sont que réalismes ? Que dans l'altérité, seul ce paradigme existe? 

Lui dirais-je jusqu'où je suis allée pour mieux me perdre? A quel moment précis est-ce que je choisirais de taire ce qui fait le socle de celle que je suis? Cette créativité que je dénie, mais qui transparaît, à chaque respiration, cette créativité dans mes rapports aux autres, et surtout aux hommes, qui me permet de transcender et donc de supporter, la réalité.

Mes hommes. Je les aime et les déteste, leur faire du bien et trop de mal. Je passe de l'un à l'autre, chacun remplit sa fonction, gentleman, amant, dormeur, poète. Je ne devrais donc pas vous en vouloir de me causer tant de tourments.....