13 août 2013

Les filles

Il m'arrive de regretter de n'être pas homosexuelle. Souvent. J'ai tenté, mais ce n'est pas mon truc. On ne décide pas de sa sexualité, et c'est dommage. Parce que je pense sincèrement que je préfère les filles aux garçons. D'abord, j'adore mes copines. J'en ai plein, toutes différentes, exceptionnelles, merveilleuses. Elles ont pour points communs leur liberté, leur névrose, leur douce folie. Je les trouve belles, toutes, sans exception, elles ont ce je-ne-sais-quoi qui leur confère une allure altière sans snobisme. Elles... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 01:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 août 2013

La boîte à lettres

Sur l'échelle de mes detestations quotidiennes, je pense que l'ouverture de la boîte à lettres arrive en numéro 2, juste après l'acte qui logiquement devrait suivre, à savoir l'ouverture du courrier. Je ne supporte pas. Ca devient carrément un moment d'anxiété majeure. Auquel je pense, si si, je vous jure que c'est vrai, souvent. La nuit, par exemple, lorsque je décide de me passer de Donormyl, et que, par conséquent, je regarde les heures défiler en cogitant. J'y pense aussi en passant devant, le matin puis le soir. Je me dis, mais... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 18:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 août 2013

La tendresse

C'est curieux, j'ai bien vérifié et la tendresse n'a pas de définition physique dans mon Petit Robert. Ni même l'adjectif tendre. Et le mot et l'adjectif sont liés aux émotions, mais il n'est pas question de geste tendre, ni de tendresse physique entre deux personnes. Pourtant, c'est en grande partie ce qui gouverne une relation. La tendresse, c'est la synthèse de ma relation à ma fille par exemple. Et pas uniquement d'un point de vue émotionnel. C'est peut-être avant tout une tendresse charnelle, la douceur de nos baisers, de nos... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 22:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 août 2013

Oyé, oyé

A la lecture de certains commentaires, de mails de mes copines, à entendre leur inquiétude lorsqu'elles m'appellent, j'ai peur soudainement de transmettre dans mes billets l'image d'une quadra limite dépressive... Du coup, je me suis tapée la relecture de chacun d'entre eux, histoire de vérifier si je le suis sans le savoir, ce qui est de l'ordre du possible. Résultat, comme d'habitude, je suis incapable de juger. Ca devient franchement pénible cette histoire. Mais j'ai médité cette possibilité et j'affirme que non. Je ne suis pas... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 19:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 août 2013

Les limbes

Zone indéfinie dans laquelle je me trouve après un aller-retour express à New-York. Mais zone intéressante à fréquenter de temps en temps pour une grande rêveuse comme moi. Elle procure une sorte d'harmonie entre le corps et l'esprit, un laisser-aller en territoire ouaté à l'infini, un état de flottement, d'abandon, comme si j'étais devenu mon propre hologramme. J'adore New-York, et je sais, c'est super cliché. Peut-être un peu moins attendu est le fait que j'adore aussi les américains et les new-yorkais en particulier. Leur... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 15:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 août 2013

Lady est-elle un chat radical?

Ce soir, j'hésite entre deux sujets d'écriture. La radicalité. Ou Lady, mon chat. Alors que je vous écris, elle se dandine entre mon lit et le reste de mon appartement. Elle hésite entre un calin tout près de moi et une sieste lovée autour de la lampe ronde qui éclaire à peine ma chambre mais la réchauffe et l'apaise. Au moindre mouvement, elle se décide pour l'un puis se ravise pour l'autre. Les chats me fascinent. Je me demande si les chats sont radicaux. Je pense que oui. Ce fut l'adjectif le plus prononcé avec mon amie C. ce... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 22:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]

07 août 2013

Ailleurs ?

Bientôt, la possibilité d'un ailleurs s'offrira. Mon père me dit souvent qu'il n'y a pas d'ailleurs. Mais il me cite aussi souvent Céline, pour qui l'amour, c'est l'infini à portée des caniches. J'espère encore un peu en autre chose, j'essaie de conserver une part de naïveté, d'élan, d'espoir. Et je me dis pourquoi pas ? On me propose un boulot top, à Amsterdam, depuis plusieurs mois, et là, il va falloir que je me décide. J'aime cette ville, son rythme, ses canaux, sa tranquilité, ses musées, ses peintres, sa modernité. Ma fille... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 00:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 août 2013

Le miroir

J'ai passé une belle soirée avec une de mes très chères amies. Nous avons parlé de tout, de la vie, de la folie, de nos parents, de Marguerite Duras, de Monet, de l'analyse, de mon dernier amant en date, de nos envies, de nos vies, de nos enfants, de la résilience, de la solitude, de grandir, de donner, de perdre, de vieillir. Je me disais que bizarrement la rencontre avec BM m'avait fait prendre conscience de mon dégoût soudain pour les aventures d'un soir, les rencontres d'une nuit, les histoires sans autre sens que leur... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 00:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
04 août 2013

Je dépense donc je suis....

Vendredi soir, je suis abbatue par une baisse de moral digne d'une arrivée de ragnagnas, sauf que c'est pas ça. Non, c'est qu'il fait 40 degrés à Paname donc 45 dans mon appart, que je suis sans ma fille et avec un amant putatif qui se révèle ne pas en être un vu qu'il n'a même pas envie de me sauter dessus à la moindre occasion, ce qui est tout de même super chiant de la part d'un amant. Presque toutes mes copines sont en vacances, les autres sont toutes occupées avec leur vrais amants, elles, bref, je suis seule comme un chien et... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 16:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 août 2013

Une légère lourdeur

Je vous ai déjà parlé, je crois, de mon problème entre ma lourdeur et ma légéreté..... C'est mon adn, ce qui fait que je suis unique, ce qui me rend moi. J'oscille constamment entre ces deux penchants. Parfois d'une légéretè totale mais rapidement rattrapée par la lourdeur, le besoin d'être tenue les pieds au sol, d'analyser, de réfléchir, d'intellectualiser, de me recentrer. Cette longue histoire guide mon existence, mes choix, mes chemins: c'est la raison pour laquelle, après avoir vécu un an aux Etats-Unis, j'ai décidé d'apprendre... [Lire la suite]
Posté par CarolineMF à 21:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]